Si 3D, les images d’inspiration et les croquis sont de merveilleux outils pour présenter mon travail et faire comprendre efficacement la direction prise par un projet de design. Alors les plans représentent un outil complet et nécessaire pour la justesse et la bonne exécution du chantier.  Il est essentiel que chaque client puisse participer au processus de création et qu’il connaisse tous les tenants et aboutissants de son chantier. Ils sont pourtant souvent difficiles à appréhender pour mes clients. C’est pourquoi j’accorde une grande importance à prendre du temps pour concevoir des plans compréhensibles et les rendre familiers à mes clients. Ainsi, je trouvais intelligent de profiter d’un projet en cours de conception pour répondre à des questions qui me sont souvent posées. L’idée n’est pas de vous montrer l’ensemble des plans réalisés pour ce projet en cours de conception, mais plutôt de vous montrer un aperçu global du processus créatif d’une rénovation réussie.

Le plan de relevé :

Si ma première mission est de comprendre les envies et le style de vie de mes clients. Il s’agit aussi de comprendre quelles opportunités sont offertes ou non par un bien à rénover. Ainsi il n’est possible de faire des propositions adaptées que si le cahier des charges initial est bien rempli. Relever une information précise sur la maison (dimensions, technique) fait partie intégrante du cahier des charges. Cela me permet de confronter mes idées à la réalité et d’avoir une base de travail réaliste. Découvrez ici le plan de relevé du rez-de-chaussée d’une maison mesurant environ 70 m² de surface au sol, avec entrée, cage d’escalier, wc, cuisine, chambre avec placard, petit salon, salon, garage et extension. Ce plan est l’opportunité d’un premier constat et de questionnements incontournables ? Quels sont les points forts de cette architecture ? Quels sont les points à améliorer pour que la maison correspondent aux envies et besoins de mes clients ? Qu’est-ce que je peux faire ou ne pas faire d’un point de vue technique ? Comment agir en bonne intelligence et éviter des dépenses et des travaux de rénovations surfaits ? Une grande partie des réponses créatives se trouve ici.

Le plan d’agencement :

Selon la nature du projet et en fonction du cahier des charges de chaque client, il est possible d’établir une ou plusieurs propositions d’agencement. Trois propositions d’aménagement ont étudiées avant de s’arrêter sur un agencement définitif. Et finalement, si la disposition globale est maintenue, en revanche la répartition des volumes est modifiée. Ainsi, la cuisine accueille plus de rangements et de plan de travail. Une verrière sépare la cuisine de l’entrée pour un style contemporain et une meilleure luminosité. Sous l’escalier, un nouveau placard permet de ranger chaussures et manteaux. Tandis que les toilettes sont optimisés pour accueillir un lave-mains et une hauteur sous plafond plus confortable. La chambre est transformée en suite parentale avec un long placard de dressing et une salle de bain semi-ouverte sur la chambre. La pièce de vie est également agrandie grâce à l’association du petit salon et du grand salon. Enfin, l’extension attachée au garage accueille désormais un espace buanderie.

Le plan d’agencement :

Une fois le plan d’agencement validé, il devient possible d’établir un plan technique. Il regroupe l’ensemble des arrivées électriques (prises, interrupteurs, sorties lumineuses…), arrivées d’eau (baignoire, lavabo, lave-vaisselle, évier…) et toute autre information nécessaire aux artisans pour mettre le chantier à exécution.

Cette approche en trois plan de l’architecture d’intérieur vous aide-t-elle à y voir plus clair ? Sachez qu’il existe également la possibilité de créer d’autres plans complémentaires. Effectivement, plus la conception d’un projet est précise, et plus le chantier a des chances de se dérouler comme il se doit. Il en va aussi tout naturellement du résultat final !