Architecte, designer d’intérieur ou décorateur ? Ces spécialités possèdent des noms différents alors que leurs domaines d’intervention semblent si proches ? Alors pourquoi ? Il serait intéressant de savoir quelles sont les compétences de chacun. Le comprendre vous permettra d’en savoir plus pour choisir le professionnel qui vous convient avant de vous lancer dans vos projets.

Quelle compétence pour quel métier ?

La décoration s’attache avant tout à choisir la couleur des murs,  le revêtement du sol, le style et la taille du mobilier. Elle n’engage pas nécessairement de travaux ou bien alors des travaux de finition comme la peinture par exemple. Tandis qu’un projet de design d’intérieur consiste davantage à adapter un logement ou une partie d’un logement devenu vétuste, démodé ou inadapté au style de vie de son occupant. Le design d’intérieur implique plus souvent de se lancer dans des travaux de rénovation.

Dans le cas du projet de design d’intérieur ci-dessous, en comparant le plan de l’appartement tel qu’existant et le plan du projet, on peut constater que plusieurs cloisons sont ouvertes pour agrandir certains espaces et mieux répartir les pièces entre elles. Cet ancien cabinet médical devient ainsi un appartement pour une famille de quatre personnes. Au lieu de six espaces de consultation et un accueil, on trouve une entrée avec placard, une grande pièce  de vie, une cuisine avec îlot, une suite parentale avec salle de bain, deux chambres avec salle de douche et sanitaires. Il est cependant à noter que le travail d’un designer d’intérieur englobe également la décoration des lieux, et cela commence par le placement du mobilier dans l’espace.

Exemple d’Avant-après pour un projet de décoration

Exemple d’avant-après pour un projet de design d’intérieur

Dans ces deux projets de remise en état, c’est un architecte qui avait conçu les plans initiaux des deux appartements et de leurs immeubles. L’architecte construit les maisons et les immeubles. A ce titre il est capable de créer des espaces intérieurs. Certains architectes choisissent d’ailleurs de se spécialiser dans le design d’intérieur. Et en plus, l’architecte est capable de comprendre les enjeux de structures liés à un lieux. A ce titre, les designers d’intérieurs doivent faire appel à lui si jamais il est nécessaire de casser un mur porteur dans le cadre de leur projet. Effectivement, seul l’architecte est capable de calculer les problèmes de structures.

Diplôme de décorateur, architecte, designer ou architecte d’intérieur ?

Etre diplômé en décoration offrira de belles compétences pour créer de beaux intérieurs. La formation d’architecte d’intérieur (France) ou de design d’intérieur (Canada) apportera les mêmes compétences qu’en « déco », auxquelles viendront s’ajouter une formation plus poussée en technique, aménagement et ergonomie. Le nombre d’année de formation peut varier selon le type de diplôme choisi et selon le pays où sont réalisés les études.

Pour être diplômé en décoration, deux à cinq années d’études seront nécessaires selon les pays et la formation choisie. Au Québec, pour être diplômé de design d’intérieur, deux à trois années d’études suffiront pour un niveau DEC ou DEC bac (comme  un Bts en France). En France, pour être diplômé d’architecte d’intérieur, il faut réaliser un diplôme sur quatre ou cinq ans d’étude pour un niveau master (diplôme universitaire au Québec). En France comme au Québec, pour être architecte (tout court) il faut se former pendant cinq ans pour un niveau universitaire.

Les pays autorisent certaines passerelles. Mais il n’est pas toujours évident de s’y retrouver ! A titre comparatif, le diplôme français d’architecte d’intérieur et le diplôme canadien de designer d’intérieur offrent le même style de compétences, bien que le nombre d’années d’étude soit plus conséquent en France pour obtenir le titre. L’appellation est pourtant différente. Effectivement ici au Canada, le terme d’architecte d’intérieur n’existe pas. Il est remplacé par le terme de designer d’intérieur.

Il est également à noter que contrairement aux professions de décorateur et de designer d’intérieur, la profession d’architecte est réglementée. Il faut être diplômé d’architecture (tout court) et appartenir à un ordre pour être reconnu architecte. Alors qu’un designer d’intérieur ou un décorateur peut tout à fait se former sur le tas. C’est d’ailleurs le propre de l’ensemble des métiers de la construction que de se former au gré des différents projets et de toujours vouloir en apprendre plus.

Comment choisir ?

Comment le client peut-il s’y retrouver pour choisir un professionnel qualifié ? La nature de votre projet doit être le plus important. Les diplômes, les réalisations et références ou bien le feeling me semblent être des critères fiables. Vous avez un coup de coeur pour un professionnel, appelez-le et voyez si sa méthode vous convient !

Certaines associations oeuvrent pour faire reconnaître chaque profession. Par exemple, pour le design d’intérieur dans la région du Québec, il s’agit de l’APDIQ. Pour l’architecture d’intérieur en France il s’agit du CFAI. Les créateurs membres sont sélectionnés par chaque organisme et triés sur le volet et doivent être diplômés pour adhérer.

Le partage au coeur des savoirs !

Quoiqu’il en soit, les métiers de la constructions sont des métiers d’échange et de partage. Chaque créateur s’impliquent dans son réseau pour gagner en qualification. Il s’agit d’échanger ses compétences et de profiter des expériences de confrères, fournisseurs ou artisans. Un projet bien conçu est à la croisée des savoirs !

On comprend donc que les métiers de décorateur, de designer d’intérieur et d’architecte sont très liés et qu’il est bien normal de les confondre. Les responsabilités et les approches sont différentes. Il y aurait tellement à comparer, mais à la fin, on comprend bien que chaque métier est  la complémentaire de l’autre. D’autant plus que c’est en mêlant l’ensemble des compétences de ces trois professions qu’on obtient des projets adaptés au style de vie et au envies de chaque client.