Back To Top

Devenir architecte d’intérieur en cursus initial : les meilleures formations, les meilleures écoles ?

 

Vue de plusieurs étudiants en pleine présentation de projet d'architecture d'intérieur à l'école Camondo Paris.

Journées portes ouvertes à l’école Camondo Paris.

 

Vous êtes très nombreux à m’interroger chaque semaine sur le meilleur parcours à adopter pour devenir architecte d’intérieur : des parents qui veulent donner les meilleures chances à leurs ados, des jeunes qui souhaitent se lancer dans un métier passion. À chaque appel, vous semblez tous conscients que choisir cette voie n’est pas forcément une solution de facilité. Et pourtant, être passionné par votre métier continue de vous faire rêver et vous êtes prêts à vous lancer. Alors vous vous demandez comment vous faire accompagner au mieux pour réussir dans ce métier. Existe-t-il un parcours idéal pour devenir architecte d’intérieur : « direction formation en architecture d’intérieur, le mode d’emploi, en avant toute ! »

 

> La formation d’architecte d’intérieur :

 

  • Le Bac STD 2A, avant les études supérieures.

Si l’on est sûr de soi dès le plus jeune âge, il peut-être très utile de s’orienter vers une formation en bac STD 2A. Cette formation comprend des cours généraux et des cours spécialisés en Arts. On y apprend donc à dessiner, à organiser sa démarche créative et on y découvre les principales spécialités de design. Avec ce diplôme, vous vous assurez les bases de votre métier et la possibilité de découvrir l’animation, le graphisme, le design produit, l’architecture d’intérieur. Avoir un regard sur l’ensemble des métiers d’art est idéal pour, par la suite, choisir la bonne spécialité sans se tromper. Il arrive souvent de se réorienter en cours d’étude, ce n’est pas grave en soi, mais il peut être utile d’économiser son temps et son énergie grâce à une bonne anticipation.

 

  • Le DNMADE, le niveau Bachelor.

Après un Bac STD 2A, ou si l’on souhaite se spécialiser après un Bac général, alors il faut passer les concours pour rentrer en DNMADE. Cette formation en trois ans permet d’acquérir un maximum de compétences et de se spécialiser progressivement dans son domaine artistique préféré. On forge son champ de références artistiques. On apprend à maîtriser les logiciels de création et autres moyens de communication pour présenter ses projets sous l’angle le plus pertinent. On développe sa personnalité artistique. Après ce diplôme, il est déjà possible d’intégrer une agence. Mais certains aimeront mieux continuer à se former.

 

  • Le DSAA, le niveau Master.

Pour terminer, c’est le DSAA qui offre le titre le plus élevé et le plus spécialisé. Le Dsaa permet d’obtenir le diplôme d’architecte d’intérieur tel qu’il est reconnu par les clients ou les entreprises et recruteurs éventuels (en matière de savoir-faire), le CFAI (Conseil français des architectes d’intérieur) et les assurances professionnelles décennales (nécessaires pour travailler en indépendant). C’est donc ce diplôme qu’il est recommandé d’avoir pour exercer en tant qu’architecte d’intérieur indépendant. À savoir, ce diplôme n’est pas obligatoire puisque la profession n’est pas encadrée autant que l’architecture (voir article précédent expliquant les différences entre les métiers de décorateur, architecte d’intérieur, designer d’intérieur et architecte). Mais il est vivement conseillé en matière de savoir-faire, d’état d’esprit, de reconnaissance des compétences. Bref, il est un point de départ pour bien s’intégrer à la vie professionnelle et répondre aux besoins des entreprises et clients.

 

 

Maquette et principe d'un projet d'architecture d'intérieur à l'école Camondo de Paris.Projet d’étudiant à l’école Camondo Paris.

 

 

> Les meilleures écoles d’architecture d’intérieur :

 

  • Les meilleures écoles publiques :

Généralement, les écoles publiques parisiennes sont les plus renommées. En plus d’être presque gratuite, leur situation vous fait profiter de l’ambiance stimulante de la capitale, et d’un véritable réseau professionnel. Mais malheureusement tout le monde ne peut pas réussir les concours d’entrée à l’école Boulle et à l’Ensad. Il faut dire que le nombre de postulants est immense et que rares sont ceux qui ont le dossier scolaire et le discours pour y entrer. Alors avant de postuler, soignez vraiment votre dossier. Si vous le pouvez, faites-vous conseiller par quelqu’un qui est diplômé d’une école publique en arts appliqués. Et si ça ne passe pas, c’est que votre carrière doit se construire ailleurs. Il existe bon nombre d’écoles publiques en province. Alors n’ayez pas peur de postuler dans plusieurs écoles situées en région. Se former et avoir son diplôme représentent déjà un beau départ !

 

  • Les meilleures écoles privées :

Si vous n’avez pas réussi les concours d’entrée dans les écoles publiques, sachez que l’enseignement privé offre de très beaux passeports pour réussir dans les métiers des arts appliqués. Si elles ne sont pas toujours reconnues par l’État, en revanche il arrive qu’elles soient mieux reconnues des professionnels. Effectivement, les enseignants sont souvent de vrais professionnels. Immergés dans la réalité du milieu, ils vous feront entrer avec le métier de manière plus ouverte. Attention toutefois à bien choisir son école ! En France, ça se passe encore une fois beaucoup à Paris. C’est l’école Camondo qui est la plus recommandée, suivie de très près par l’Esag Penninghen. Sur Lyon c’est l’Esail qui bénéficie d’une belle réputation. Le top 10 des meilleures écoles d’architecture d’intérieur réalisé par le magazine L’Étudiant me semble très en phase avec la réalité. Le prix à payer varie entre 6000 € et 7000 € l’année. Soit la coquette somme d’environ 30 000 € si on y effectue tout le cursus.

 

  • La formation en alternance :

Certaines personnes auront besoin de gagner de l’argent pendant leurs études. Elles souhaiteront opter pour une formation en alternance. Cette option correspond bien aux personnes qui voient le métier sous un angle plus technique qu’esthétique. L’Edaic de Villeurbanne propose cette solution. Attention cependant. Il vous faut être certains de trouver votre entreprise pour bien commencer votre année.

 

 

 

Maquette et principe d'un projet d'architecture d'intérieur à l'école Camondo de Paris.

Présentation de projet à l’école Camondo Paris.

 

 

> Changer d’école ou se réorienter en cours de cursus :

 

  • Les commissions d’équivalence :

Si vous changez d’orientation pendant vos études, sachez qu’il existe des commissions d’équivalence entre les diplômes. Les écoles aiment souvent « injecter du sang frais » ou remplacer les personnes démissionnaires dans leurs différentes promotions. Ainsi pour ma part, j’ai pu obtenir un premier diplôme en communication, intégrer par le biais d’une commission d’équivalence une licence en arts appliqués, puis réussir le concours d’entrée en Dsaa en architecture d’intérieur sur Marseille. Ce cursus est loin d’être classique, mais il m’a permis de trouver ma voie.

  • Des concours bien spécifiques :

À savoir, cette démarche étant spécifique à chaque établissement et évoluant selon les années, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de chaque école visée. N’hésitez pas à appeler directement et à échanger avec le personnel en charge. Il s’agit de connaître les spécificités du concours à passer. Mais aussi de montrer une belle attitude avant même l’envoie de son dossier ou le passage de son oral. Être persévérant a déjà payé auprès de certains amis.

 

  • Se faire accompagner :

Si vous n’êtes pas déjà dans une école d’art ou si vous souhaitez profiter d’un regard extérieur, il peut être utile de vous entourer d’une personnes qui connaît le milieu de écoles d’art. Cela peut être un professionnel qui a déjà réussis à obtenir le diplôme visé ou un enseignant de ces écoles qui offrirait ses compétences en cours particulier.

 

 

Les journées portes ouvertes de l'Ensad, Paris.

Journées portes ouvertes à l’Ensad Paris.

 

 

Pou conclure

Pouvoir intégrer la meilleure école, c’est s’assurer la meilleure entrée dans la vie professionnelle. Il est aisé de profiter de la reconnaissance d’un établissement, de son savoir-faire et de son réseau professionnel. Mais il faut aussi comprendre que si l’école apporte beaucoup, c’est la personnalité et la motivation de celui qui suit la formation qui font la différence. Visiter les écoles à l’occasion de journées portes ouvertes est une très belle manière d’appréhender le niveau attendu pendant votre formation. Vous renseigner auprès de professionnels est le meilleur moyen de cerner ce que vous devez réellement apprendre pendant votre temps de formation. Il s’agit de comprendre comment vous souhaitez exercer votre métier et de vous préparer à intégrer la vie active de la manière la plus douce possible. Développez une attitude qui donnera envie aux entreprises ou à vos clients de travailler avec vous et avec personne d’autre. Et tout se passera bien.